mercredi 15 février 2017

Efforts amplifiés pour la rentrée scolaire 2017





La rentrée scolaire est un évènement qui se prépare très en amont. D’abord parce que les services de l’Education nationale doivent anticiper les évolutions prévisibles du nombre d’élèves à prendre en charge, les besoins enseignants à pouvoir, les ouvertures de classes nécessaires. Ensuite parce qu’une volonté politique, si forte soit-elle, demande du temps pour trouver sa traduction concrète.

Les prévisions pour septembre 2017 confirment la poursuite des efforts engagés par le gouvernement et sa majorité de gauche, depuis le printemps 2012, pour redonner au service public de l’éducation les moyens de mener à bien ses missions, pour la réussite de nos enfants.

Au plan national, l’objectif de création de 60 000 postes enseignant supplémentaires, qui constituait l’un des engagements forts de François Hollande, a été tenu et même dépassé. Cette mesure, mise en œuvre en dépit d’un héritage budgétaire qui n’autorisait rien, a donné aux académies des marges de manœuvre inédites, après la saignée de 80 000 suppressions de postes opérée de 2007 à 2012.

S’agissant de l’académie de Créteil et plus particulièrement de notre département de la Seine-Saint-Denis, la prochaine rentrée constituera en particulier une nouvelle étape dans la mise en oeuvre du plan de rattrapage exceptionnel, lancé dès la rentrée 2014, afin de pallier aux nombreux retards accumulés durant les deux précédents quinquennats.

Pour la sixième année consécutive, l’académie de Créteil enregistrera donc en septembre 2017 la plus importante hausse d’effectifs enseignants, avec 1 310 postes supplémentaires, dont 750 affectés aux classes du premier degré, qui demeure le maillon fondateur du bon déroulement de la scolarité des élèves. Au total, pour la période 2013-2017, le nombre de postes nouveaux créés dans notre académie aura donc été de 4 713 dont 2 713 dans le premier degré.

Dans notre département, nous bénéficierons notamment, en septembre prochain, de la mise à disposition de 111 emplois supplémentaires en faveur du dispositif « plus de maîtres que de classes » et de la création de 190 postes de remplaçants.

Pour ce qui concerne la 12e  circonscription de la Seine-Saint-Denis, les moyens nouveaux permettent d’envisager d’ores-et-déjà l’ouverture de 13 classes : 

- 1 à Clichy-sous-Bois (école maternelle Henri-Barbusse);
- 2 à Coubron (écoles élémentaires Paul-Bert et Georges-Mercier);
- 6 à Livry-Gargan (école maternelle Jacob, écoles élémentaire Jacob 2 et Benoît-Malon 2);
- 3 à Montfermeil (écoles maternelles Arc-en-ciel et Casanova);
- 1 à Vaujours (école maternelle La Fontaine) .

Voici là très concrètement, parmi tant d’autres choses dont personne ne parle, un exemple des belles réalisations du quinquennat et de la législature qui s’achèvent. Je forme le vœu que ces efforts soient poursuivis demain. C’est aussi nécessaire qu’il serait dramatique de reprendre le chemin inverse, celui des reculs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire